Dépendance des moins de 15 ans

Le taux de dépendance des moins de 15 ans est obtenu par la division des effectifs de population de moins de 15 ans par ceux de 15 à 64 ans, puis en multipliant par 100. Ce taux est appelé taux de dépendance parce que, dans un pays comme le Canada, la population qui participe à la main-d'oeuvre est essentiellement celle de 15 à 64 ans, et qu'il est dès lors possible de faire l'hypothèse que cette population dite «active» subvient aux besoins de la population de moins de 15 ans. Il s'agit donc d'une dépendance de type économique. Le niveau de ce taux indique l'importance des charges familiales et sociales assumées par les adultes. Les charges familiales incluent des dépenses telles l'alimentation et le vêtement, tandis que les charges sociales comprennent, par exemple, la partie des coûts d'éducation et de santé qui transitent par l'État. L'évolution du taux de dépendance des moins de 15 ans pour l'ensemble de la région de Québec montre d'abord une diminution rapide, à partir d'un niveau très élevé en 1961, jusqu'en 1981, et une diminution plus lente par la suite.

Il est remarquable que, sur 35 ans, entre 1961 et 1996, le taux soit passé de plus de 60 % à moins de 25 %. Cette diminution s'est produite en même temps qu'une forte augmentation du taux de participation des femmes à la main-d'oeuvre, les relations entre ces deux évolutions étant fort complexes. Pour une analyse de ces relations, voir Rose, D. et Villeneuve, P. (1993) « Work, Labour Markets and Households in Transition », dans L. Bourne et D. Ley (dir.), The Social Geography of Canadian Cities, Montréal, McGill-Queens Press, 153-174.

SYNTHÈSE