Rapport de féminité

La classe d'âge de 15 à 34 ans est celle où une assez forte mobilité géographique, liée aux études ou au premier emploi, se manifeste. Dès lors, il est intéressant de se demander, en premier lieu, si cette mobilité contribue à répartir les hommes et les femmes différemment sur le territoire. Le rapport de féminité, c'est-à-dire le nombre de femmes de 15 à 34 ans pour 100 hommes de la même classe d'âge nous renseigne à ce sujet. En deuxième lieu, nous voulons savoir si ce rapport change dans le temps. Le graphique pour l'ensemble de la région de Québec et Chaudière-Appalaches montre qu'il a subi une très légère diminution entre 1961 et 1996, indiquant probablement une propension légèrement plus forte des femmes de cette classe d'âge à quitter la région pour Montréal, ce qui serait conforme au fait qu'en général, le rapport de féminité des 15-34 ans aurait eu tendance à augmenter avec le degré d'urbanisation. Ceci s'observe d'ailleurs à l'échelle infrarégionale, du moins en début de période, car pour les dates les plus récentes, cette observation ne se vérifie plus.



SYNTHÈSE