Les zones de végétation et les domaines bioclimatiques



Le territoire québécois couvrant une très grande superficie (1,7 millions de km2), les conditions influençant la répartition de la végétation y sont très diversifiées.

Le climat, accusant des écarts de température très importants en fonction de la latitude, est un des principaux facteurs influençant la répartition des essences végétales. Le relief y joue également une rôle important. Ainsi, comme la température diminue en altitude, la végétation des hauts sommets, tels que les Appalaches, est semblable à celle du Nord québécois.

Par ailleurs, le relief peu accidenté et la basse altitude des vallées du Saint-Laurent et de la rivière Saguenay offrent des conditions favorables à l'établissement d'espèces végétales associées davantage à des régions au climat plus clément. Le type de sol et les perturbations diverses (épidémies d'insectes, les coupes forestières et les incendies de forêts) sont d'autres facteurs déterminants dans la répartition de la végétation au Québec.

SYNTHÈSE