Le relief de la région

Le paysage de la région de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches se compose de quatre grands ensembles, le bouclier canadien, les basses terres du Saint-Laurent, le fleuve Saint-Laurent et les Appalaches.

Le Bouclier canadien offre un paysage de collines et de vallées qui en font un milieu accidenté. L'altitude moyenne y est d'environ 800 mètres. Plusieurs lacs prennent place au fond des nombreuses vallées. Ces lacs, dont certains sont d'une superficie importante, font partie intégrante du paysage comme le lac Beauport, le lac Saint-Joseph ou encore le lac Saint-Charles.

Dans les Basses-terres-du-Saint-Laurent, une série de terrasses étagées succèdent aux collines. Les villes de Beauport, de Charlesbourg et de Loretteville se sont établies sur ces terrasses. La dépression Cap-Rouge-Limoilou, un ancien bras du Saint-Laurent, occupe le fond de la vallée et constitue le plus bas niveau des Basses-terres. Cette dépression est adossée au promontoire de Québec, lieu de défense stratégique pour l'établissement de la ville fortifiée. Cet ensemble très propice à l'établissement humain par son relief plat et la qualité de ses terres est traversé par le fleuve Saint-Laurent, la plus importante voie navigable de l'Amérique du Nord.

Le fleuve Saint-Laurent est au centre du développement de la région et de l'est de l'Amérique du Nord. La fenêtre du Saint-Laurent, une vallée érodée dans les roches appalachiennes, est au cœur du paysage régional. Le développement humain s'est fait selon cet axe nord-est sud-ouest. C'est dans le passage étroit entre les falaises de Québec et de Lévis que le fleuve est le plus profond (plus de 50 mètres) en amont de l'estuaire.



Les Appalaches présentent un paysage diversifié. Le relief plutôt aplani à l'ouest devient graduellement montagneux vers l'est à partir des monts Notre-Dame (Massif du Sud). L'altitude moyenne des Appalaches (300 mètres) est moins élevée que celle du Bouclier. À l'est, le relief montagneux parallèle au fleuve a influencé le développement humain qui s'est fait selon ce même axe. À l'ouest, la vallée érodée de la rivière Chaudière s'est mise en place perpendiculairement à la structure appalachienne. Ce type de vallée se nomme une cluse. La rivière Chaudière, ancienne voie d'accès vers les États-Unis, a permis la pénétration humaine dans les Appalaches.

SYNTHÈSE