Glossaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

Agglomération urbaine

Ensemble constitué par une ville et sa banlieue auquel on peut ajouter des centres commerciaux, un aéroport et des espaces verts.

Source : www.granddictionnaire.com

Aire protégée

Une portion de terre, de milieu aquatique ou de milieu marin, géographiquement délimitée, vouée spécialement à la protection et au maintien de la diversité biologique, aux ressources naturelles et culturelles associées; pour ces fins, cet espace géographique doit être légalement désigné, réglementé et administré par des moyens efficaces, juridiques ou autres.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/aires_quebec.htm)

Alizée

(1) Vents réguliers régnant toute l'année dans la zone tropicale.

(2) Vents persistants soufflant des anticlyclones subtropicaux vers les régions équatoriales (du nord-est dans l'hémisphère Nord, du sud-est dans l'hémisphère sud).

Source : www.granddictionnaire.com

Analyse en composantes principales

Technique mathématique permettant de réduire un système complexe de corrélations en un plus petit nombre de dimensions.

Source : www.ulg.ac.be/pedaexpe/cours/glosaire/acp.htm

Analyse factorielle

Méthodes d'analyse (analyse en composantes principales, analyse des correspondances) qui permettent au travers de techniques de visualisation de résumer, de structurer et de synthétiser l'information contenue dans des masses volumineuses de données.

Source : www.lecepe.fr/cepenew/2002cs118.html

Annexion partielle

Rattachement d'une partie du territoire d'une municipalité, au territoire d'une autre municipalité.

Source : Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec.

Annexion totale

Rattachement du territoire d'une municipalité ou d'un territoire non organisé au territoire d'une autre municipalité.

Source : Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec.

Anti-cyclone

Vaste région de l'atmosphère où, à la même altitude, la pression atmosphérique, plus élevée que dans les régions voisines, croît de la périphérie vers le centre, engendrant une circulation diffluente, généralement accompagnée de beau temps (faiblesse de la nébulosité et du vent).

Source : www.granddictionnaire.com

Aquifère

Lit géologique, ou strate, suffisamment profond et poreux pour pouvoir fournir assez d'eau souterraine à un ou plusieurs puits ou sources.

Source : Site web de Agriculture et Agroalimentaire Canada
(res2.agr.ca/research-recherche/science/Healthy_Water/f13.html)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

B

Biodiversité (diversité biologique)

Variété d'espèces et d'écosystèmes sur la terre et processus écologiques dont ils sont partie; comprend trois composantes : diversité d'un écosystème, diversité d'une espèce et diversité génétique.

Source : site web de Agriculture et Agroalimentaire Canada
(res2.agr.ca/research-recherche/science/Healthy_Water/f13.html)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

C

Centre local d'emploi

Territoire d'un organisme aux fins de services aux travailleurs, en matière de prestations d'assurance-emploi ou de formation professionnelle. Un CLE offre des ressources et des services aux personnes qui ont besoin d'une aide en matière d'emploi ou d'un soutien financier, aux employeurs soucieux d'embaucher du personnel qualifié et désireux d'obtenir des réponses à toute question concernant la main-d'oeuvre et le développement de ses compétences. 157 CLE répartis dans les 17 régions du Québec.

Sources :

Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)
Site web du Ministère de la Solidarité Sociale
(www.mess.gouv.qc.ca/francais/cle/index.htm)

Centre local de développement (CLD)

Territoire d’un organisme à but non lucratif, mis en place en vertu de la Politique de soutien au développement économique local et régional dans le cadre d’un partenariat entre le gouvernement et la communauté locale, ayant pour mission de mobiliser l'ensemble des acteurs locaux en vue de favoriser le développement de l'économie et la création d'emplois sur leur territoire dans le cadre d'un partenariat avec le gouvernement et la MRC (ou son équivalent).

Sources :

Site web du Ministère des Régions du Québec (www.mreg.gouv.qc.ca/indexht.htm)
Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Centre local de services communautaire (CLSC)

Territoire d'intervention d'établissements qui, sur une base locale, assure des services de santé et des services sociaux de première ligne. Les districts CLSC ou les CLSC respectent les frontières de leur territoire socio-sanitaire d'appartenance.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Chaleur spécifique

Quantité de chaleur nécessaire pour augmenter de 1 EC la température d'un kilogramme d'une substance. La chaleur spécifique de l'eau est de 4120 J/kg EC et celle de l'air est de 1000 J/kg EC.

Source : www.granddictionnaire.com

Circonscription électorale fédérale

Division du territoire politique établie en vue de l’élection de représentants au niveau fédéral. La description technique des limites des circonscriptions électorales fédérales (CEF) figure dans l’ Ordonnance de représentation de 1996. Certaines CEF comprennent des parties de municipalités.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Circonscription électorale provinciale

Division du territoire politique établie en vue de l’élection de représentants au niveau provincial. La description technique des limites de la circonscription électorale provinciale (CEP) figure dans le règlement du 15 juillet 1992 adopté en vertu de la Loi électorale. Certaines CEP comprennent des parties de municipalités.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Coefficient de variation

Indice, sans unité de mesure, exprimé habituellement en pourcentage, servant à comparer des grandeurs de types différents, obtenu en faisant le rapport de l'écart-type sur la moyenne. C'est une mesure de la dispersion relative.

Source : www.granddictionnaire.com

Commission scolaire anglophone

Type de commission scolaire linguistique qui dispense les services éducatifs en anglais. Commission scolaire linguistique : organisme public d'enseignement responsable de l'organisation et de l'administration des services d'enseignement sur un territoire déterminé et pour une communauté linguistique particulière.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Commission scolaire francophone

Type de commission scolaire linguistique qui dispense les services éducatifs en français.

Commission scolaire linguistique : organisme public d'enseignement responsable de l'organisation et de l'administration des services d'enseignement sur un territoire déterminé et pour une communauté linguistique particulière.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Condensation

Processus par lequel une substance se modifie de l'état gazeux à l'état liquide ou solide. La rosée, le frimas et la pluie sont des exemples de condensation.

Source : www.granddictionnaire.com

Constitution en municipalité locale

Transformation du territoire non organisé en celui d'une municipalité locale. Le territoire passe de l'administration de la MRC à celle d'un conseil élu par les citoyens du territoire.

Source : Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec.

Cyclone

Masse atmosphérique animée d'un mouvement de rotation, accompagnée de vents forts, d'une baisse barométrique et de précipitations.

Source : www.granddictionnaire.com

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

D

Degré d'urbanisation

à venir

Densité de la population

La densité de la population est le nombre de personnes au kilomètre carré.

Source : Site web de Statistique Canada (www.statcan.ca)

Dollars constant

Dollars d'une année de référence en fonction desquels les dollars d'une autre année sont convertis au moyen d'un indice de prix en vue d'éliminer les effets des fluctuations survenues dans le pouvoir d'achat de l'argent.

Source : www.granddictionnaire.com

Domaine bioclimatique

(1) Territoire caractérisé par la nature de la végétation qui, à la fin des successions, couvre les sites où les conditions pédologiques, le drainage et l'exposition sont moyens (sites mésiques). L'équilibre entre la végétation et le climat est le principal critère de distinction des domaines.

Source : Site web du Ministère des Ressources Naturelles du Québec (www.mrn.gouv.qc.ca)

(2) Région où cohabitent des organismes à forte affinité géographique et dont les assemblages d'espèces et la structure des communautés sont étroitement associés aux conditions climatiques qui la caractérisent.

Source : Y. Bégin, département de géographie.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

E

Échelle

Rapport moyen entre la distance mesurée sur une carte et la distance réelle mesurée sur la surface terrestre sans tenir compte des distorsions attribuables au facteur d'échelle et à l'altitude. La notion d'échelle n'est pas spécifique à la cartographie et peut s'appliquer par exemple à une maquette ou à un plan. Une distance de 1 cm sur une carte dont l'échelle est de 1/20 000 correspond à une distance de 200 mètres sur le terrain.

Source : www.granddictionnaire.com

Écosystème

Unité écologique, de taille très variable, dotée d'une certaine stabilité, constituée d'un ensemble d'organismes vivants (biocénose) exploitant un milieu naturel déterminé (biotope). Les espèces sont en interaction permanente (par exemple : relation proie-prédateur) et avec le milieu de vie.

Source : www.campagnes-vivantes.asso.fr/Biodiversit%C3%A9/glossaire.htm

Érection d'une municipalité par le regroupement de municipalités

Réunion de territoire de municipalité existante en celui d'une nouvelle municipalité.

Source : Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

F

Faille

Fracture du substratum rocheux accompagnée du déplacement relatif des deux compartiments qu'elle détermine.

Source : www.granddictionnaire.com

Faille de chevauchement

(1) Cassures qui réalisent un raccourcissement en amenant en superposition l'un sur l'autre deux compartiments initialement contigus d'une même tranche de couches (on dit donc qu'il y a "chevauchement" des deux compartiments).

Source : www.home.ch/~spaw2988/0_accueil/glossaire_failles.html#failles

(2) Faille inverse dont le pendage est inférieur à 45°.

Source : www.granddictionnaire.com

Force de Coriolis

Force qui s'exerce sur les corps en mouvement à la surface de la Terre et par rapport à elle du fait de leur inertie et de la rotation du Globe autour de son axe. Note : Cette force dévie ces corps vers la droite dans l'hémisphère Nord, vers la gauche dans l'hémisphère Sud. Elle joue un rôle considérable dans les déplacements de masses d'air et d'eau en leur donnant un mouvement tourbillonnaire (dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord, et dans le sens opposé dans l'hémisphère Sud). Elle est maximale aux pôles, et nulle à l'équateur.

Source : www.granddictionnaire.com

Front glaciaire

Extrémité aval de la langue d'un glacier. Le bord d'un inlandsis s'appelle marge glaciaire.

Source : www.granddictionnaire.com

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

G

Gradient thermique

Différence de température entre deux masses en présence.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

H

Habitat d'une espèce menacée ou vulnérable

Les habitats d’espèces menacées ou vulnérables concernent tant les espèces désignées que les espèces susceptibles d’être désignées, en conformité avec la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (L.R.Q., c.E-1201). Mentionnons qu’une espèce est considérée menacée lorsque sa disparition est appréhendée et vulnérable lorsque sa disparition n’est pas appréhendée.

Peuvent aussi être considérés comme habitats d’une espèce menacée ou vulnérable, les habitats qui abritent une espèce désignée ou susceptible de l’être, tels que : a) une aire administrée par une entente de conservation, et b) une aire incluse dans une autre aire protégée.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Habitat faunique

(1) Entité écologique correspondant au lieu où vit une espèce faunique et à son environnement immédiat.

Source : www.campagnes-vivantes.asso.fr/Biodiversit%C3%A9/glossaire.htm

(2) La désignation d'un habitat faunique vise, généralement, à protéger l'habitat d'une espèce ou d'un groupe d'espèces particulier. Ainsi, selon les besoins vitaux de l'animal ou la vulnérabilité face au dérangement, la réglementation sera plus restreignante lors de certaines périodes critiques (nidification, hivernage).

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

I

Inlandsis

(1) Glacier en forme de calotte recouvrant un continent, ou une grande partie d'un continent.

(2) Glacier continental des régions polaires, recouvrant le relief et se terminant à sa périphérie par des glaciers de vallée qui atteignent la mer, ou par une barrière de glace.

Source : www.granddictionnaire.com

Isotherme

Courbe ou surface d'égale température.

Source : www.granddictionnaire.com

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

M

Main-d'œuvre

Ensemble des personnes aptes au travail en raison de leur âge, de leurs capacités et de leur disponibilité, qui travaillent effectivement ou qui sont à la recherche d'un emploi.

Source : www.granddictionnaire.com

Ménage

Ensemble des personnes, quels que soient les liens qui les unissent, qui occupent un même logement en tant que résidence principale.

Source : www.granddictionnaire.com

Milieu marin protégé

Milieu visant la conservation et la protection des ressources marines vivantes et de leur habitat. Au Québec, le parc marin du Saguenay Saint-Laurent est l’unique milieu marin protégé.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Mobilité géographique

Déplacement d'un lieu géographique à un autre. Ainsi, quand on parle de mobilité géographique des travailleurs, on entend l'ensemble des déplacements d'une localité à une autre soit à l'intérieur d'un même pays, soit d'un pays à un autre.

Source : www.granddictionnaire.com

Moraine

(1) Accumulation de terre et ordinairement de pierres transportées puis déposées par les glaciers.

(2) Tout le matériel surtout glaciaire, déposé directement par les glaciers ou indirectement dans des fleuves et lac glaciaires et la mer.

Source : www.granddictionnaire.com

Municipalité

Territoire sur lequel s'exerce un gouvernement local conformément aux lois municipales.

Source : www.granddictionnaire.com

Municipalité régionale de comté (MRC)

Territoire regroupant des municipalités locales et dans certains cas des territoires non organisés sur lequel s'exerce une autorité fixée par une loi d'application générale (Loi sur l'aménagement et l'urbanisme). Les réserves indiennes ne sont pas sous la juridiction des MRC.

Source : Site web de Statistique Canada
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

N

Nappe aquifère

Ensemble des eaux souterraines comprises dans la zone saturée d'un aquifère, dont toutes les parties sont en liaison hydraulique. (voir aquifère)

Source : www.granddictionnaire.com

Niveau de scolarité

Niveau d'études atteint par une personne et correspondant aux années d'études terminées à l'école primaire ou secondaire et aux certificats ou diplômes obtenus.

Source : Site web de Statistique Canada
(www.statcan.ca/francais/concepts/definitions/education_f.htm)

Noyau urbain

Partie maîtresse d'une ville autour de laquelle s'organisent les autres éléments de celle-ci et caractérisée généralement par une plus forte densité de construction ou d'intensité de vie urbaine.

Source : www.granddictionnaire.com

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

O

Occupation du sol

Mode d'affectation de l'étendue à des usages, des activités déterminés, à un moment donné.

Source : Les mots de la géographie; dictionnaire critique (Roger Brunet et al).

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

P

Parc québecois

Ils se partagent en deux grandes catégories : les parcs de conservation et les parcs de récréation. Les premiers sont voués à la conservation et la protection permanente de territoires représentatifs des régions naturelles du Québec ou de sites naturels à caractère exceptionnel (Miguasha, Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé), tout en les rendant accessibles au public à des fins d'éducation et de récréation extensive. Les parcs de récréation visent également à protéger des territoires représentatifs du patrimoine naturel québécois tout en favorisant la pratique d'une variété d'activités récréatives de plein air (ski de fond, ski alpin, randonnée pédestre, etc.); les aménagements récréatifs plus élaborés ne constituent qu'une petite portion de l'aire totale protégée.

Le réseau des parcs nationaux du Québec compte actuellement 22 unités, dont un parc marin situé à la confluence du Saguenay et de l’estuaire du Saint-Laurent et géré conjointement par les gouvernements du Canada et du Québec.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Parc d'intérêt récréotouristique et de conservation

Il existe une trentaine de ces parcs au Québec, généralement de très petite superficie (< 5 km2). Le tiers d'entre eux contient des éléments naturels exceptionnels du fait de leur qualité esthétique (chute d'eau, gorge). Les boisés naturels et les marécages situés à proximité des milieux urbanisés constituent cependant l'essentiel des parcs d'intérêt récréotouristique et de conservation. Les municipalités, principaux gestionnaires de ces parcs, veillent à leur conservation et à leur mise en valeur grâce à des activités éducatives et récréatives.

Source : Site web de Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Parc et lieu historique national

Endroit désigné à cause de son importance dans l'histoire du pays. Cela n'en fait pas automatiquement une aire naturelle protégée puisque la vocation de conservation d'éléments naturels doit composer avec la vocation historique d'un tel site et représenter une superficie importante.

Source : Site web d'Environnement Québec (www.menv.gouv.qc.ca)

Per capita

Se dit d'une quantité caractérisant un ensemble d'individus, exprimée pour un seul individu de cet ensemble, comme si elle était distribuée également entre tous les individus.

Source : www.granddictionnaire.com

Plaque tectonique

(1) Calotte lithosphérique rigide et stable, de nature continentale ou océanique, dont les limites correspondent à des zones d'activité séismique.

Source : www.granddictionnaire.com

(2) La tectonique des plaques est une théorie scientifique planétaire unificatrice qui propose que les déformations de la lithosphère sont reliées aux forces internes de la terre et que ces déformations se traduisent par le découpage de la lithosphère en un certain nombre de plaques rigides (13) qui bougent les unes par rapport aux autres en glissant sur l'asthénosphère.

Source : Site web de Planète-Terre
(www.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/intro.pt/planete_terre.html)

Pôle urbain

à venir

Population active

Somme de la population occupée et de la population en chômage.

Population active occupée

Population occupant un emploi.

Pourvoirie

Les pourvoiries sont des entreprises qui offrent, contre rémunération, de l'hébergement et des services ou de l'équipement pour la pratique d'activités de chasse, de pêche ou de piégeage, à des fins récréatives.

Le réseau des pourvoiries du Québec comprend deux types d'entreprises : d'abord, celles qui ont l'exclusivité de l'exploitation de la faune sur un territoire donné, en vertu d'un bail de droits exclusifs de chasse, de pêche ou de piégeage signé avec la Société; on les appelle des pourvoiries avec droits exclusifs (PEDE). Les territoires accordés font l'objet d'une affectation faunique particulière, au même titre que les réserves fauniques et les zones d'exploitation contrôlée (zecs).

Puis, il y a les entreprises qui n'ont pas ce genre d'exclusivité. Leurs clients chassent et pêchent sur le territoire du domaine de l’État (public libre) ou sur des terres privées. Ce sont des pourvoiries sans droits exclusifs (PSDE).

Source : Site web de la Société de la Faune et de Parcs du Québec
(www.fapaq.gouv.qc.ca/fr/territoi/pourvoiries.htm)

Processus écologique

Action continue ou série d'actions gouvernées ou fortement influencées par un ou plusieurs écosystèmes.

Source : www.campagnes-vivantes.asso.fr/Biodiversit%C3%A9/glossaire.htm

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Q

Quotient de localisation

Le quotient de localisation est le rapport entre la proportion d'un groupe (niveau de scolarité atteint) dans l'unité spatiale et la proportion du même groupe dans la région. Si le quotient de localisation est supérieur à 1, le groupe est sur-représenté dans l'unité spatiale et inversement s'il est inférieur à 1. Pour une valeur 1, le quotient de localisation signifie que la concentration du groupe dans l'unité spatiale est égale à celle de l'ensemble de la région.

Sources :
Philippe Apparicio, Cybergeo, no. 134, juin 2000.
Paul Villeneuve, Atlas de la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalache, novembre 2001.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

R

Rapport de féminité

Nombre de femmes de 15 à 34 ans pour 100 hommes de la même classe d'âge

Source : Atlas « Le développement inégal dans la région de Québec ».

Récession

Mouvement général qui caractérise une économie en perte de vitesse. Situation économique d'un état dans laquelle le produit national et le pouvoir d'achat sont simultanément décroissants. Partie du cycle économique caractérisée par un ralentissement plus ou moins prononcé de l'économie.

Source : www.granddictionnaire.com

Refuges d'oiseau migrateurs

Il s'agit d'une unité territoriale constituée en vertu de la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs (S.R.C., c.M-7). Bien que les territoires appartiennent au gouvernement du Québec, ils sont administrés par le Service canadien de la faune d'Environnement Canada et ont pour but de protéger les oiseaux migrateurs et les lieux importants de rassemblement durant la migration et la reproduction.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Refuge faunique

Le refuge faunique sert de moyen de préserver l’intégrité d’un habitat faunique d’importance, reconnu à l’échelle régionale ou provinciale pour sa productivité faunique, sa densité et la diversité faunique qu’il renferme ou encore le support qu’il représente pour une espèce rare, menacée ou vulnérable.

L’établissement d’un refuge faunique peut se faire soit sur des terres du domaine de l’État, soit sur des terres privées. Dans le cas où l’habitat serait situé sur des terres privées, le ministre doit conclure une entente de gré à gré avec le propriétaire.

Le refuge faunique est constitué en vertu de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune. De plus, le gouvernement détermine par règlement les conditions d'utilisation d'accessibilité particulière et de séjour pour chacun de ces refuges fauniques. Actuellement, il en existe cinq au Québec.

Source : Site web de la Société de la Faune et de Parcs du Québec
(www.fapaq.gouv.qc.ca/fr/territoi/refuges_faun.htm)

Région administrative

Division régionale du Québec à des fins administratives gouvernementales. La nouvelle région administrative (1997) est composée de municipalités régionales de comté (MRC) entières et des entités équivalentes aux MRC (c'est-à-dire les communautés urbaine ou régionale, le territoire conventionné, le territoire inuit). On dénombre 17 régions administratives de 1997.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Région métropolitaine de recensement (RMR)

Territoire formé d'une ou de plusieurs municipalités voisines les unes des autres qui sont situées autour d'un grand centre urbain. Pour former une région métropolitaine de recensement, le centre urbain doit compter au moins 100 000 habitants.

Source : Source : Site web de Statistique Canada (www.statcan.ca)

Région métropolitaine

Se dit du territoire d'une métropole et de sa banlieue, ou de ce qui appartient à une métropole (Ville la plus importante d'un pays, d'une province ou d'une région, notamment par la population et par son activité économique et culturelle.)

Source : www.granddictionnaire.com

Région socio-sanitaire

Territoire sous la juridiction d'une « Régie régionale de la santé et des services sociaux ». La Régie est supervisée par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Ce découpage territorial couvre tout le Québec.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Région touristique

La région touristique correspond au territoire d’une association touristique régionale (ATR). La région touristique (2000) est un multiple parfait des municipalités régionales de comté (MRC) et territoires équivalents. La seule exception concerne la MRC de La Mitis (07) qui est partagée entre deux régions touristiques, celle de la Gaspésie et celle du Bas-Saint-Laurent.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

Regroupement municipal

Réunion de territoire de municipalité existante en celui d'une nouvelle municipalité.

Source : Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec.

Réserve écologique

Territoire dont l'objectif principal est la conservation intégrale et permanente d'échantillons de milieux terrestres et de milieux humides représentant la diversité de la richesse écologique et génétique de notre patrimoine naturel. Ces réserves ont une superficie ne dépassant généralement pas 10 km2. Elles présentent toutes des caractéristiques écologiques distinctives : une île, un marécage, une tourbière, une forêt, un bassin hydrographique, etc.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Réserve nationale de faune

Territoire créé par le gouvernement fédéral pour protéger un habitat spécial considéré comme essentiel à la survie de diverses espèces d'oiseaux migrateurs, d'animaux et de plantes du Canada. Ces réserves sont administrées par le Service canadien de la faune d'Environnement Canada.

Ces réserves sont constituées en grande partie de milieux humides diversifiés (marais, marécages, lagunes, plaine côtière) et très productifs. Des espèces telles la grande oie des neiges, le canard noir, le canard chipeau, l'eider à duvet, le tournepierre à collier et même des espèces rares telles le pluvier siffleur et le grèbe cornu trouvent en ces milieux des habitats essentiels à leur survie. Évidemment, elles abritent nombre de plantes susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Réserve faunique

Les réserves fauniques sont des territoires voués à la conservation, à la mise en valeur et à l'utilisation de la faune. On y pratique principalement des activités de chasse et de pêche et des activités de plein air, comme le ski de randonnée et le canot-camping.

Le réseau compte actuellement 22 réserves fauniques : 18 territoires totalisant près de 67 000 km2 et 4 réserves fauniques s'étendant sur près de 500 km linéaires de rivières à saumon. C'est la Société de la faune et des parcs du Québec qui en supervise la gestion. Toutefois, l'offre des activités et des services commerciaux dans les réserves fauniques est principalement assurée par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), sauf pour les réserves fauniques de Duchénier et celles situées sur des rivières à saumon, où ce sont des organismes du milieu qui voient à l'offre de ces activités et services.

Source : Site web de la Société de la Faune et des Parcs du Québec
(www.fapaq.gouv.qc.ca/fr/territoi/res_faun.htm)

Rivière à saumons

Statut accordé à un cours d'eau (rivière, lac ou ruisseau) en vertu du Règlement de pêche du Québec (1990) et s'appliquant à la portion de rivière ou de ses tributaires accessible au saumon, soit jusqu'à un obstacle infranchissable connu.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Roche ignée

Roche formée par refroidissement et solidification du magma, et qui n'a pas subi d'altérations notables depuis sa formation.

Source : www.granddictionnaire.com

Roche métamorphique

Résultat de la transformation de roches préexistantes soumises à des pressions et à des températures très élevées et pas seulement volcaniques.

Source : www.granddictionnaire.com

Roches sédimentaires

Roches qui résultent de l'érosion et de la désagrégation de roches anciennes ou de l'accumulation de dépôts d'origine organique (le corail par exemple) ou de dépôts chimiques comme le sel, l'anhydrite ou le gypse.

Source : www.granddictionnaire.com

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

S

Saturation (masse d'air)

État de l'atmosphère contenant la quantité maximale de vapeur d'eau pour une température et une pression données.

Source : galileo.cyberscol.qc.ca/InterMet/glossaire/glossaire_s.htm

Secteur d'activité économique

Ensemble d'activités et d'entreprises qui ont un objet commun ou qui entrent dans la même catégorie.

Source : www.granddictionnaire.com

Site protégés par la Fondation de la faune du Québec

La Fondation de la faune du Québec est un organisme sans but lucratif qui relève du ministre responsable de la Faune et des Parcs. La majeure partie des revenus de la Fondation provient de la vente des permis de chasse et de pêche. Celle-ci procède à l'achat de terres à des fins de protection et contribue à des projets d'aménagement pour remettre en bon état des sites dégradés.

La Fondation contribue également au financement de plusieurs projets réalisés par des sociétés de conservation privées. À ce titre, plus de la moitié des 27 sites protégés font l'objet d'une entente conclue avec les propriétaires concernés.

Les sites protégés par la Fondation sont soustraits à l'exploitation forestière, minière, gazière et énergétique (incluant la tourbe). Toutefois, la chasse est permise sur la majorité des sites.

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Site protégé par une charte d'organisme privé

Les organismes privés sont constitués de sociétés et de fiducies foncières vouées à la conservation de milieux naturels. Ces milieux, majoritairement des petites îles dans le bassin du Saint-Laurent, sont protégés en vertu d'ententes signées garantissant leur vocation de conservation à perpétuité. Pour 60 % de ces aires, leur protection est telle (aucune exploitation de ressources, aucune activité récréotouristique) qu'il est justifié de les classer dans la catégorie Ia de l'UICN. De plus, quelques sites jouissent d'une protection supplémentaire assurée, soit par la Fondation de la faune du Québec, soit par le Service canadien de la faune (refuge d'oiseaux migrateurs) ou encore par la Société de la faune et des parcs du Québec (refuge faunique).

Source : Site web d'Environnement Québec
(www.menv.gouv.qc.ca/biodiversite/aires_protegees/repertoire/partie2.htm)

Smog

(1) Pollution étendue de l'atmosphère par des aérosols, due en partie à des phénomènes naturels et en partie aux activités humaines.

(2) Apparition d'une forte concentration de polluants atmosphériques dans des conditions météorologiques déterminées.

Source : www.granddictionnaire.com

Socle rocheux

Masse rocheuse solide sur laquelle reposent des sédiments meubles ou peu consolidés.

Source : www.granddictionnaire.com

Soulèvement orographique

Soulèvement de l'air causé par son passage au-dessus de montagnes et autres terrains en pente.

Source : Site web d'Environnement Canada
(www.on.ec.gc.ca/canwarn/glossary-f.html)

Subdivision du recensement

Terme générique qui désigne les municipalités (telles que définies par les lois provinciales) ou les territoires considérés comme étant des équivalents municipaux à des fins statistiques (par exemple, les réserves indiennes, les établissements indiens et les territoires non organisés).

Source : Site web de Statistique Canada (www.statcan.ca)

Statut juridique

Le statut est une désignation distinctive accordée à l'entité territoriale de base, la municipalité, en vertu de sa loi constitutive. Le statut spécifique est indiqué dans les lettres patentes de la municipalité locale. Dans le cas des autres types d'entité territoriale, la désignation caractérise chaque type d'entité : réserve indienne, établissement amérindien, terre réservée, territoire non organisé, municipalité de village cri, municipalité de village nordique, terre de catégorie I pour les Inuits.

Source : Lexique du système du code géographique du Québec
(www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/pdf/lexique.pdf)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

T

Taux d'activité

Rapport entre la population dite active, i.e. la population occupée et en chômage, et l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus. Ce taux exprime de façon grossière le niveau de participation d'une population au marché du travail

Source : Atlas « Le développement inégal dans la région de Québec ».

Taux de chômage

Rapport entre le nombre de personnes à la recherche d'un emploi et le total de la population active

Source : Atlas « Le développement inégal dans la région de Québec ».

Territoire autochtone

Portion de territoire réservée aux populations autochtones.

Source : www.granddictionnaire.com

Territoire non organisé

Toute partie du territoire du Québec qui n'est pas celui d'une municipalité locale. L'administration du territoire non organisé relève du conseil de la MRC.

Source : Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec.

Tropopause

(1) Couche mince de l'atmosphère séparant les deux zones les plus basses, la troposphère et la stratosphère.

(2) Limite supérieure de la troposphère, au-dessus de laquelle la température croît légèrement avec l'altitude ou demeure constante.

Source : www.granddictionnaire.com

Troposphère

(1) Portion de l'atmosphère terrestre entre le niveau de la mer et environ 9 km d'altitude représentant la couche atmosphérique ou météorologique. Région de l'atmosphère en contact direct avec la surface terrestre.

(2) Couche atmosphérique la plus voisine de la surface de la terre, d'une épaisseur variant approximativement de 5 km au pôle à 18 km à l'équateur et dans laquelle la température décroît assez régulièrement avec l'altitude.

Source : www.granddictionnaire.com

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

V

Variabilité génétique (Diversité génétique)

Caractérisée par la richesse du patrimoine génétique au sein des espèces. Le gène étant l'unité fondamentale de la sélection naturelle, donc de l'évolution.

Source : www.campagnes-vivantes.asso.fr/Biodiversit%C3%A9/glossaire.htm

Variations infra-régionales

Qui concerne un espace plus petit qu'une région, une subdivision de la région.

Source : Les mots de la géographie; dictionnaire critique (Roger Brunet et al.).

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Z

Zec

L'article 104 de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune prévoit que le ministre peut établir des zones d'exploitation contrôlée sur les terres du domaine de l’État. Malgré cela, ces zones peuvent inclure des terrains privés en respectant certaines règles.

Ce statut est accordé lorsqu’un organisme désire s’impliquer dans la mise en valeur et la conservation de la faune. Le potentiel faunique doit être suffisant pour permettre la pratique de la chasse et de la pêche. Les zecs sont gérées par des associations sans but lucratif par le biais d'un protocole d'entente. Le concept des zecs repose sur quatre grands principes :

1. La conservation de la faune;

2. L'accessibilité à la ressource faunique;

3. La participation des usagers;

4. L'autofinancement des opérations.

Source : Site web de la Société de la Faune et de Parcs du Québec
(www.fapaq.gouv.qc.ca/fr/territoi/zecs.htm)

Zones de chasse

Le Québec est divisé en 24 zones de chasse qui tiennent compte de la distribution des espèces. Dans plusieurs cas, ces zones sont subdivisées afin d'appliquer des règles particulières en fonction d'une espèce. Le chasseur doit respecter les règles de chasse qui s'appliquent dans ces zones ainsi que les exigences relatives aux territoires qu'il désire fréquenter.

Source : Site web de la Société de la Faune et de Parcs du Québec
(www.fapaq.gouv.qc.ca/fr/documentation/brochure_html2002/chasse2002/regles_generales/reg_gen_definitions.htm)

Zone déficitaire

Zone où le bilan thermique du système terre-atmosphère est négatif c'est-à-dire que le système émet (perd) plus d'énergie qu'il en absorbe (gagne).

Source : N. Barrette, département de géographie, Université Laval.

Zone excédentaire

Zone où le bilan thermique du système terre-atmosphère est positif c'est-à-dire que le système absorbe (gagne) plus d'énergie qu'il en émet (perd).

Source : N. Barrette, département de géographie, Université Laval.