Une vie de relations sociales et économiques assez intense se déroule donc entre les diverses composantes de la grande région de Québec, et aide à construire son unité. Cette vie est faite d'échanges, de déplacements, de contacts face à face, téléphoniques et électroniques. À cette réalité socio-économique se superpose toutefois une autre réalité faite de découpages administratifs qui servent à la gestion et à la gouvernance du territoire régional.

Les régions administratives de Québec, sur la rive nord du Saint-Laurent, et de Chaudière-Appalaches, sur la rive sud, se partagent la grande région de Québec. Ces régions administratives sont elles-mêmes divisées en Municipalités régionales de comté qui, à leur tour, sont subdivisées en municipalités. Cette hiérarchie de divisions administratives, qui résultent souvent des appartenances locales et de l'identification à des lieux, a du mal à s'ajuster à la dynamique changeante de la vie de relations sociales et économiques, ce qui est loin d'être particulier à la région de Québec.

L'Atlas propose une exploration de plusieurs facettes de cette grande région. Son riche et très beau milieu physique est illustré. Des cartes relatant l'évolution de plusieurs indices socioéconomiques entre 1961 et 1996 renseignent sur la restructuration du territoire et sur la dynamique des disparités entre les localités qui le composent.

Bonne exploration!